Publié le 19 avril 2014, par dans Actualités.

Ce premier conseil municipal a tenu ses promesses, lui. Étonnant, surprenant et révélant la véritable personnalité de la maire de Wasquehal conforme à ce que nous dénoncions ces derniers mois.

Et quant à tenir ses promesses, ce ne fut pas le cas de Stéphanie Ducret. Logique.

Wasquehal Plage

Une petite foule de gens modestes était présente dès 18h sur le perron de l’hôtel de ville. Pétition à la main, ils revendiquaient le droit à conserver Wasquehal Plage pour cet été, là où la candidate Stéphanie Ducret leur avait bien caché que « la maire de » allait le supprimer pour cause de budget.

Pour revenir sur cet événement, nous ferons remarquer que les vacances des pauvres sont bien moins importantes que le déménagement du bureau du maire et le cout qu’on engendrés les travaux d’aménagement (enlever la moquette qui déplait à Madame la Duchesse, mise de parquet, abaissement des faux plafonds, réamenagement de la comm’ ailleurs, avec tout ce qui est nécessaire pour que les agents puissent travailler).

Et puis zut, les pauvres n’ont qu’à aller passer leur vacances d’été à Dubaï avec leur famille nombreuse, ou à New York pendant les fêtes de Noël. Et ils leur reste leur pied à terre à Hardelot, y-zon-cas-y-aller.

Manif et flics.

Quelques minutes avant l’ouverture du conseil, Madame la ministre de Wasquehal-Plage avait décidé de recevoir une délégation (ah oui, on demande audience à la Princesse, mais elle ne vient pas à la rencontre de la foule. C’est plus la campagne, non mais). Une tentative de Madame Louis XIV pour calmer un peuple qui réclame, et éviter l’esclandre pendant le conseil… en pure perte.

Parce que durant les signatures du registre, un groupe s’est formé dans le hall, réclamant d’une seule voix le maintien de Wasquehal Plage.  Et surtout par des cris. Ce qui a agacé Simon Beaumont, l’homme « sécurité » de Ducret.

N’écoutant que sont courage et surtout sentant que son quart d’heure de gloire était arrivé, le petit Simon, d’un pas vif et décidé, traversa la salle du conseil pour se rendre dans le hall (et pas qu’une fois). Est-ce lui qui a appelé les cars de police et les voitures de la BAC pour maîtriser ces pauvres-qui-font-que-crier-pour-nous-embêter ? Toujours est-il que la maison poulaga ayant été sur place, ça a calmé tout le monde. Madame Ducret, présidente-du-royaume-de-Wasquehal, ne va tout de même pas se laisser dicter ses décisions par le peuple! Et des pauvres en plus!

L’opposition à dos

Encore une fois, comme lors du conseil d’installation, une partie des conseillers étaient de dos. Une première rangée de conseiller de la majorité dos au public, et derrière eux, une rangée de conseiller d’opposition, tels de mauvais élèves au fond de la classe, près du poêle (et non du « poil » aucun rapport).

Les conseiller d’opposition Debels (l’homme de théâtre qui n’a pas eu de délégation à la culture et qui ne l’a toujours pas digéré) et Hannicote (bras droit de Gérard Vignoble, sans mauvais jeu de mot) s’en plaindront. Mais c’est aussi au fait que pour entrevoir Stéphanie Ducret, ils sont obligés de se contorsionner puisque la rangée devant eux leur masque la Déesse de Wasquehal.

Dans son intervention de début de séance, Debels parlera « d’opposition », là où la madonne de Wasquehal parle de « minorité ». Oui, oui. On ne mélange pas les torchons avec la classe dirigeante du Cartelot. Faut pas abuser. (Et si vous ajoutez à ça le bruit et les odeurs…)

Parole, parole..

Mais DéDé mettra en face à face les promesses de « Ducret-campagne au foulard » et « Ducret-maire-de sur son piédestal ».  Il rappellera que Sainte-Stéphanie-la-candidate avait promis de confier la commission des finances à l’opposition, et que Son-altesse-Ducret-maire-de a oublié, précisant qu’il « avait peut-être eu la naiveté d’y croire ». Allez, DéDé, enlève le « peut-être », ce sera plus marrant.

Et puis il s’interroge sur le fait que la première délibération est le maintien du règlement intérieur, datant de 2013, sous l’ère Vignoble. Et là nous avons peut-être une explication… que nous vous susurrerons plus bas.

Le pognon, le pognon!

Haaaaaaa, maintenant le GROS morceau. Ce pourquoi la place de magistrate a autant de valeur aux yeux de Stéphanie Ducret: L’argent! Parce que, ce soir là, on vote le salaire du maire et de ses adjoints (c’est quand même cool de se voter son propre salaire)

Loin (très très très loin) de ses promesses de campagne (genre on va faire des économies, et gérer l’argent des Wasquehaliens en bonne maire-de) et de la devise à la con qu’elle répandait (« Élu c’est servir et pas se servir ») , Sainte-Stéphanie-de-je-prend-le-max vient d’augmenter le salaire du maire (donc elle) de 30% comme l’a déclaré François Dequen. Pire, en ce premier conseil, pas de délibération pour annuler les frais de représentation de 1000€ par mois en complément!

Nous avons donc une pensée à tous ceux qui y ont crus. Et plus particulièrement à tous les agents municipaux qui viennent d’apprendre que leur salaire sera bloqué pour la 5 ème année consécutive, alors qu’une maire de famille, sans emploi, arrive devant eux et prend le grisbi. Bel exemple!

Circulez y a rien à voir.

Toujours sur le thème de la campagne (Message personnel à Gilles Marshall qui a la même coupe de cheveux que Debels: Nous vérifions donc bien l’écart entre les promesses et la réalité) nous nous souvenons des #Transparence et #Honnêteté rabâchés à donf par l’équipe Ducret.

A ce propos, Salmon, notre zébulon du FN, pose une question sur le nouveau DGS qui doit arriver (nous en parlerons dans un autre article, ça vaut le déplacement). La question est simple: Combien va t’il être payé?

Attention, réponse de magouille de la part de la maire-de :  « Les questions orales ne peuvent porter que sur les affaires de la compétence de l’assemblée communale, comme le prévoit l’article 5 du règlement intérieur. Le salaire du DGS étant du pouvoir discrétionnaire du Maire ».

Et maintenant la traduction de Raoul « Le salaire du DGS je n’ai pas à en rendre compte. Je le paye le prix que je veux avec l’argent des Wasquehaliens. Je ne répondrais pas à votre question, allez vous faire voir ailleurs.Article 5″.

Ce qui explique peut-être la reconduction de l’ancien règlement intérieur: Ça en arrange certains de se réfugier derrière.

Donc la conclusion de ce premier conseil sera : #Transparence #Honnêteté #Article5 #JeVousAiEntubé #Wasquehal-pour-tous-ceux-qui-touchent

Facile!

 
 
Publié le 18 avril 2014, par dans Actualités.

Nous étions content de ne plus devoir faire de compte rendu du conseil municipal. Même si nos lecteurs aiment notre narration, rédiger l’article nous prenait du temps.

Mais avec les derniers événements, avons nous le choix que d’offrir une parenthèse à nos fidèles lecteurs?

Un opposition brimée?

Stéphanie-maire-de-Wasquehal, va t’elle conserver l’idée ingénieuse de la nouvelle disposition de l’opposition qu’elle avait fomenté  pour la célébration de son règne?

Explication pour ceux qui n’y étaient pas: Toute la majorité face au public, et l’opposition de dos, sans micro et sans droit à la parole. Belle leçon de démocratie et de tenue de promesse:

 Il y a encore du chemin… Ou alors elle n’est pas au courant de ce qui était indiqué dans ses tracts de campagne. Possible aussi.

DéDé: les cheu-Ku (c’est suce pet)

Pourtant Didier Debels y a cru, aux belles parole de Sainte-Stéphanie-qui-est-la-maire-de-Wasquehal. Quel naïf. Il aurait du nous croire plus souvent plutôt que de faire semblant de nous ignorer (oui, oui, DéDé, on sait que tu nous lis)

Déjà, au lendemain de l’élection, DéDé a caressé la maire de wasquehal dans le sens du poil (chez certains on dit « suce-boules » ou « lèche-cul », mais nous ne l’écrirons pas ici parce que ce blog est bien tenu). Par exemple il écrivait avant le premier conseil municipal (celui ou on met une écharpe à la maire de Wasquehal):

Donc, amis électeurs de la liste Frigout-Debels, vous avez été enflé, et de la plus belle des façon. Vous pensiez avoir voté cette liste parce vous ne vouliez pas voter Ducret? C’est loupé. Même pas encore assis face à Sainte-Stéphanie-du-pouvoir-suprême, il lui faisait allégeance, genre « touchez ma bosse, Monseigneur ».  Donc si vous avez voté Debels, vous avez voté Ducret. Clair.

DéDé en revient

Comme s’il attendait une délégation à la culture (qu’il n’aura pas), DéDé revient vite dans l’opposition. Il est déçu le pépère… Hé oui! Le réveil est difficile. Pourtant, nous avions prévenu!

 Pour une fois qu’il a une lucidité (espérons que ce ne soit pas passager et qu’il ne se laisse pas acheter par la suite), nous vous invitons à lire l’article complet ici chez DéDé. Il est remonté! Mais il n’y a pas que ces promesses là!

Parole, parole..

Nous avions mis en garde les électeurs face à des promesses irréalistes, démagogiques et apporteuses de rêve, d’éthique, etc.. Vous en voulez une ? La voici:

Bien, c’est clair? Pas de « prestige » et pas de « gaspillage », n’est ce pas?

#Crédibilité

Alors, comment expliquer que la « princesse de la manif-pour-tous » ait fait moult travaux dès son arrivée à la mairie? Parce qu’il faut que vous sachiez que le bureau du maire, situé au premier étage juste à coté de l’escalier d’honneur, ne convenait pas à son altesse.

Non. Alors ni une ni deux, Madâme a décidé de prendre ses quartiers au même étage, à la place du service comm’ ! Oui oui. Donc on dégage les employés municipaux, et elle investit les lieu. Mais il y a un « mais ».

Le lieu ne lui sied pas (pour les incultes, il  ne lui plait pas) et n’a pas le panache du à son rang. Qu’à celà ne tienne! On va faire des travaux sur l’argent des Wasquehaliens! Et hop, on met du parquet tout neuf. Là, c’est plus classe!

Mais ce n’est pas fini. Comme le plafond est trop haut pour Madame la Duchesse de Wasquehal, elle décide de modifier les lieux en abaissant la hauteur à l’aide d’un faux plafond. Et tout ça sur le compte des Wasquehaliens.

A cela, ajoutez les travaux nécessaires de la comm’ pour sa réinstallation ailleurs avec cablâge informatique etc.., et vous aurez une addition qui met « un coup d’arrêt au gaspillage » (le premier qui rit, il sera flagellé en place publique)

Mais ce n’est que le début, nous en avons d’autres pour vous…

 
Publié le 17 avril 2014, par dans Actualités.

Nous n’avons pu résister à la tentation, c’est trop fort! Nous allons donc reprendre un peu de service.

D’abord notre titre est à lire tout haut, à haute voie, et à répéter 5 fois. C’est bon ? C’est fait? Hein qu’c'est drôle ! Nous sommes avec vous dans vos rires :)

Allez maintenant nous allons rire un peu plus..  parce que demain c’est le premier vrai conseil municipal de Sainte-Stéphanie-de-l’église-de-j’t'enfume-comme-pas-possible.

Mais les derniers événements nous ont rapidement chatouillé notre fibre de citoyen-électeurs, et là, nous avons mal. Mais mal pour les autres.

Vous la sentez profonde? Attendez, c’est pas fini, on ne vous l’a pas enfoncé jusqu’à la garde, mais ça ne saurait tarder: « Aïe mon cucu ».

Dans un prochain article, vous allez comprendre pourquoi. Et ça va peut-être vous faire moins rire ;)

 

 
Publié le 31 mars 2014, par dans Actualités.

Allez, hop hop ! C’est fixé.

Nous donnons rendez-vous à tous, pour un

« Raoul’s Troquet ». 

Samedi 5 avril 2014
à partir de 17h00
Plaine de pic-nic – ferme Dehaut.

Pour faire simple, vous ramenez ce que vous voulez en boisson, avec ou sans biscuits (salés ou sucrés), des tartes, du cassoulet, des harengs fumés, des berlingots de laits concentrés, etc. Bref, auberge ex-pagnol. (et n’oubliez pas des gobelets!)

Espérons que la météo soit avec vous (« et avec votre esprit » comme l’impose la nouvelle majorité), et TOUT LE MONDE sera le bienvenu!

Nous ne sommes pas sectaires. Commentateurs, lecteurs, politiques, et même les journalistes, c’est vous dire…

Au cas où la météo tourne vinaigre, Denayhin peut nous apporter son barnum? Il doit plus servir actuellement?  (Roooh, nous sommes méchants, c’est pas bien)…